samedi 13 janvier 2018

Challenge séries 2017 : le bilan


     Premier article de 2018, je vous souhaite donc à tous une très belle année, qu'elle soit enrichissante, intéressante et pleine de réussite et de joie. Je reviens aujourd'hui avec mon bilan du challenge séries 2017, encore une fois raté, parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne. J'avais pourtant très bien débuté, et très bien avancé, mais la fin d'année a été très chamboulée et impossible de suivre le rythme, le tout saupoudré d'une connexion non coopérative. J'ai de ce fait réduit le nombre d'épisode à voir pour 2018. Sans transition, voici un peu plus de détail pour résumer mon année.

     Commençons par les séries que je n'ai pas réussi à terminer. Elles sont au nombre de quatre, ce qui est en quand même beaucoup, par rapport à mes années précédentes. La première est Ainsi Soient-ils, où j'ai vu la deuxième saison et le première épisode de la dernière saison. Ce début de saison trois ne m'ayant pas plus emballé que ça, j'ai laissé la série de côté pour la reprendre plus tard, mais l'occasion ne s'est pas présentée. Janet King ensuite, où j'ai visionné la première saison et le première épisode de la deuxième. J'avais vraiment envie de rentrer dans cette série et de l'aimer, mais j'ai trouvé les épisodes longs et si cela ne me déplaît pas toujours, ce fût carrément le cas ici, et j'ai fini par plus regarder pour le challenge que par envie. Pour cette troisième série qui est Lucifer, j'ai eu du mal à accrocher et à rentrer dedans au début, mais c'est finalement venu. Série très divertissante, qui m'a beaucoup plu, même si je n'ai vu qu'une saison et quelques épisodes. La dernière série non terminée fait partie de mes coups de coeur. C'est The Office US, une série culte que je suis plus qu'heureuse d'avoir découverte durant cette année. Un début difficile avec une première saison moyenne, mais une remontée en force. J'ai eu du mal à la finir après le départ d'un des personnages principaux, qui manque énormément à la série et lui faire perdre un peu de sa magie et de sa force. Je la terminerai doucement au fur et à mesure de l'année, mais je n'avais pas le coeur à la binge watcher pour le challenge.

     J'avais deux séries commencées à terminer, qui sont Les Revenants et Black Sails. Pour la première, j'avais une saison à rattraper, que j'ai trouvé bien en deçà de la première, que j'avais adoré. Je l'ai trouvé un peu brouillonne, pas aussi bonne en intrigue et en qualité que la première, ce qui est bien dommage. Pour Black Sails, j'avais une saison et demi à rattraper. C'est une série que j'adore, et que j'étais très heureuse de terminer, malgré une dernière saison que j'ai un peu moins aimé que les précédentes. Je n'ai procédé à qu'un seul switch cette année, pour remplacer Downton Abbey par Atlanta, série plus courte et rapide à visionner. J'ai beaucoup apprécié cette série, très bien écrite, très intelligente, très drôle et rapide à voir. 

     Je suis à jour dans quatre séries. Supergirl premièrement, qui comme je l'ai déjà dit, fût un coup de coeur pour la première saison et une déception de plus en plus grande pour la seconde saison et la troisième en cours. Je continue de regarder, pour voir où elle nous emmène, mais j'ai beaucoup moins d'espoir. Fresh off the boat ensuite, série humoristique que j'ai beaucoup apprécié aussi, et dont on ne parle pas assez à mon goût. J'enchaîne avec mes deux autres coups de coeur de l'année et du challenge à part The Office. Bojack Horseman, que j'avais très peur de ne pas aimer parce que je fondais beaucoup d'espoir dessus. C'est une série drôle, grinçante, emplie d'émotion, de personnages très bien écrits et mis en scène, qui aborde des sujets pas toujours légers, mais le fait avec beaucoup d'intelligence et de qualité. Brooklyn Nine-Nine ensuite, une des meilleures séries humoristiques du moment, qui bouleverse les codes et qui me fait pleurer de rire. Les personnages sont tous géniaux, impossible d'en choisir un favoris, les intrigues sont drôles et elle a aussi le courage d'évoquer des sujets plus durs, elle aussi de manière intelligente et bien construite. 


     J'ai ajouté deux séries au challenge, pour switcher au cas où, mais que je n'ai finalement pas utilisé comme ça. You Me Her, série rafraîchissante au sujet original, presque révolutionnaire pour les séries. Je l'ai regardé d'une traite et j'ai adoré. Très bien construite, très fluide, avec des personnages attachants, des intrigues intéressantes et juste une grosse envie de suivre la vie de ces trois personnages. La dernière série, que je n'ai pas terminé -il me manque le dernier épisode, que je ne trouve pas en ligne, je vous raconte pas ma frustration-, qui est un drama coréen, et sans nul doute un des meilleurs dramas que j'ai pu voir de ma vie, si ce n'est le meilleur. Goblin est un drama fantastique, romantique, avec des scénographies à se damner, des répliques très drôles et très touchantes, une intrigue qui avance à son rythme sans jamais perdre son souffle et des personnages tous plus attachants les uns que les autres. 


     Je conclus cette article avec un peu de déception de ne pas avoir pu terminer mon challenge, que j'avais si bien commencé. De belles découvertes tout de même, et une redécouverte revigorante des séries humoristiques, que j'avais tendance à laisser de côté pour les séries dramatiques. Je ferai mieux en 2018 !

Share:

samedi 30 décembre 2017

Le film de la semaine : bilan de 2017

      Deuxième participation au challenge le Film de la semaine, et si je n'ai pas réussi à atteindre les 52 films pour réussir le challenge, je suis tout de même très fière de moi. Habituée aux cinq films, grand max, par an, j'en suis à 45 visionnés au cours de l'année, une belle avancée pour la cinéphile débutante que je suis. Durant 2017, j'ai vraiment découvert que je prenais un grand plaisir à regarder des films, à faire de nouvelles découvertes, à voir des films cultes, à aiguiser mon oeil à chaque nouveau visionnage. J'ai encore beaucoup de films à voir, et encore beaucoup de choses à apprendre et à comprendre du cinéma, mais je suis dans la bonne voie ! Voici donc ci-dessus le bilan des 45 films vus, sous formes de "top/pas mal/flop" ainsi que mon top 3 de l'année. N'hésitez pas à aller voir les articles bilans de chaque mois pour avoir plus de détails sur mes avis et impression de chaque films. 

Top 3

Affiche Thelma et LouiseAffiche The LureAffiche Divines
(Thelma et Louise / The Lure /Divines)

Les Tops

Affiche L'Étrange Histoire de Benjamin Button Affiche Captain Fantastic Affiche Intouchables Affiche Loving Affiche Les Figures de l'ombre Affiche Le Château ambulant Affiche Dernier train pour Busan Affiche Les Gardiens de la galaxie Vol. 2 Affiche Pride Affiche Léon Affiche Atomic Blonde Affiche Gaga: Five foot two Affiche 120 battements par minute Affiche Song to Song

(L'étrange histoire de Benjamin Button / Captain Fantastic / Intouchables / Loving / Les Figures de l'ombre / Le château ambulant / Dernier train pour Busan / Les Gardiens de la Galaxie 2 / Pride / Léon / Atomic Blonde / Gaga, Five foot two / 120 battements par minute / Song to Song)

Les Pas Mal

Affiche First Girl I Loved Affiche Moonlight Affiche L.A. Confidential Affiche Truth : Le Prix de la Vérité Affiche Tous en scène Affiche Vaiana, la légende du bout du monde Affiche Resident Evil : Chapitre final Affiche Frida Affiche Dalida Affiche Harvey Milk Affiche Lion Affiche A Cure for Life Affiche American Nightmare Affiche American Nightmare 2 : Anarchy Affiche Patients Affiche La Chasse Affiche Thor : Ragnarok Affiche Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes Affiche Ocean's Eleven
(First Girl I Loved / Moonlight / LA Confidential / Truth, le prix de la vérité / Tous en scène / Vaiana, la légende du bout du monde / Resident Evil, chapitre final / Frida / Dalida / Harvey Milk / Lion / A cure for life / American Nightmare 1 + 2 / Patients / La Chasse / Thor Ragnarok / Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes / Ocean's Eleven)

Les Flops

Affiche La Guerre des Étoiles Affiche Blade Runner Affiche Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur Affiche Walk the Line Affiche But I'm a Cheerleader Affiche The Amazing Spider-Man Affiche La La Land Affiche Nocturnal Animals Affiche Melancholia
(Star Wars I /Blade Runner / Le roi Arthur / Walk the Line / But I'm a Cheerleader / The Amazing Super-Man / La La Land / Nocturnal Animals / Melancholia)
Share:

mercredi 27 décembre 2017

Challenge Séries 2018


       Qui dit nouvelle année, dit nouveau challenge séries ! J'ai réfléchi à cette liste toute l'année, et je suis plutôt contente de mes choix. Pour 2018, ma liste mélange séries cultes, séries humoristiques, séries non américaines/anglophones, et séries qui ont marquées ces dernières années. Bien évidemment, un bilan global de mon challenge de 201 arrive sous peu, mais en attendant, voici plus de détails sur les séries qui feront partie de ma vie en 2018 !

     Pour commencer, quatre séries déjà commencées que je veux terminer. Defiance et Cougar Town premièrement, parce qu'elles sont toutes les deux terminées et qu'elle traînent dans mon répertoire depuis trop longtemps. Il est grand temps de les finir et de les archiver ! Les deux autres sont des séries qui me donnent vraiment plus envie : Mick Brisgau (ou The Last Cop pour son titre anglophone, série allemande que j'avais adoré suivre à la télévision mais où la dernière saison n'est jamais passée. C'est aussi la série qui a inspiré Falco, la version française, que j'ai trouvé beaucoup moins réussie. Et enfin pour les séries commencée, Crossing Lines, qui est une série que j'adore, absolument brillante, avec de très bons acteurs. La troisième saison inclue au casting une de mes actrices préférées, j'ai donc encore plus envie de continuer la série.

     En série humoristique, j'en ai choisi deux. Plutôt de la team série dramatique, j'ai redécouvert le plaisir des bonnes séries humoristiques avec mon challenge de 2017. Vicious premièrement, qui m'a été fortement conseillée par une amie, avec un casting que j'adore. Je ne suis pas habituée à l'humour britannique, que j'ai de ce fait, hâte de découvrir ! La seconde, c'est Unbreakable Kimmy Schmidt. Elle a un peu tourné sur les réseaux sociaux, et m'a toujours intriguée, cette année et donc la bonne pour tenter le coup. 

     Je retourne tout de même dans les séries dramatiques, avec une bonne sélection pour cette année ! Une série culte premièrement, Oz, qui se déroule en prison et que je ne pouvais pas ne pas voir une fois dans ma vie. J'espère qu'elle n'aura pas trop vieilli, car elle commence à se faire assez vieille, mais je pense qu'elle en vaut le coup. Je poursuis avec deux séries qui commencent à devenir cultes aussi, qui sont en tout cas parmi les meilleures de ces dernières années : Black Mirror et Mr Robot. Oui, il était grand temps que je m'y mette. 

    Pour finir, trois séries que je ne sais pas trop classer, mais qui me donnaient terriblement envie tout au long de l'année. Feud, sorti en 2017, que je me suis retenue de regarder durant l'année pour pouvoir l'inclure dans le challenge. Dix pour Cent, une des meilleures séries françaises du moment d'après beaucoup de sériephiles, que je suis très curieuse de découvrir. Elle ne m'aurait pas attiré plus que ça sans tous les avis positifs, j'espère donc ne pas être déçue et avoir une belle surprise. Pour finir, une série culte que j'ai voulu commencer toute l'année et qu'il me tarde de voir, Sex and the City. La série la plus longue de mon challenge 2018, mais c'est le genre de série à se regarder rapidement, où je sais déjà que je vais passer un bon moment devant. C'est aussi la première que je vais commencer (oui j'ai déjà fait mon choix ...). 

    Année beaucoup moins ambitieuse au niveau du nombre d'épisodes, mais devant mon désastre de 2017, je n'ai pas pu faire autrement. Que de belles découvertes se fassent pour cette nouvelle année !
Share:

dimanche 17 décembre 2017

Le film de la semaine : bilan des derniers mois


     Je n'ai plus fait d'article cinéma depuis le mois de septembre, il me semble, pour la bonne et simple raison que je n'ai pas pu visionner beaucoup de films. Problème de connexion principalement, et de temps aussi. Je ne sais pas si j'aurai encore le temps d'ici fin 2017 d'en voir, j'ai donc décidé de faire un article avec les derniers films que j'ai pu voir durant ces derniers mois. Il n'y en a que quatre malheureusement, mais que de belles découvertes, alors c'est déjà un bon point. 

Gaga : Five foot twoEn coulisses avec la provocatrice de la pop, Lady Gaga, durant la préparation de son nouvel album Joanne, la préparation du show d'entracte du Super Bowl et le tournage de American Horror Story - Ronaoke. Première chose à savoir, je suis une immense fan de Lady Gaga. Je la suis et l'adore depuis ses débuts, et la voir évoluer, se transformer, nous offrir de nouvelles choses, nous donner beaucoup d'amour et d'espoir, c'est ce que j'aime le plus chez elle. C'est une femme que j'admire depuis toujours, et ne pas voir son documentaire n'était pas envisageable. Il m'a ému, fait sourire, et j'ai aimé partagé ces moments avec elle, la suivre dans les coulisses pour des événements que je suivais de près comme une fan. C'est une femme très humaine, très sensible, et un documentaire que je conseille fortement si vous aimez l'artiste et le personnage.

120 Battements par minuteDébut des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par Sean qui consume ses dernières forces dans l'action. → Film vu au cinéma, qui m'a captivé du début à la fin. Le sujet étant déjà quelque chose qui m'intéresse, j'ai aimé voir le combat de ces personnes, les obstacles qu'ils ont rencontré (et sans se le cacher, qu'on rencontre encore aujourd'hui). J'ai aimé voir des personnages forts et engagés, des amours sensibles et consumés, des malheurs et des bonheurs, de la vie et de la mort. Tout m'a touché dans ce film, dont je n'ai pas vu les heures passer. J'en suis sortie émue, silencieuse, sous le choc, après un générique de fin brutal qui couple le souffle. C'est pour des films que comme ça que je me suis mise au cinéma, pour ressentir des émotions fortes.

Thor: RagnarokThor est retenu prisonnier à l'autre bout de l'univers sans son puissant marteau, et se retrouve face à une course contre la montre pour retourner à Asgard et arrêter le Ragnarok, qui signifie la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne des mains de la toute puissante et impitoyable Hela.  → Je suis les Marvel de près depuis quelques années. J'en ai encore beaucoup à rattraper, mais j'essaie d'au moins voir les derniers qui sortent. C'est un univers qui me plaît beaucoup, un mélange d'action, d'humour et de sentiments. C'est aussi un univers qui a tendance à me lasser rapidement, d'où ma difficulté à rattraper les films qui me manquent. Concernant Thor, j'ai beaucoup aimé le film. J'ai beaucoup ri, je ne me suis pas ennuyée. Le défaut que je lui ai trouvé et peut-être sa rapidité. J'ai senti que tout se passait très vite, avec beaucoup d'informations à la minute. 

Song to SongUne histoire d'amour moderne, sur la scène musicale d'Austin au Texas, deux couples - d'un côté Faye et le chanteur BV, et de l'autre un magnat de l'industrie musicale et une serveuse - voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock'n'roll fait de séduction et de trahison. → Gros coup de coeur pour ce film aussi. C'est le premier que je vois de Malick, et j'ai adoré sa réalisation. Song to Song est un film de plus de deux heures qui nous plonge dans les profondeurs de quatre personnages en particulier, qui narrent en voix off leurs pensées, leurs peurs, leurs regrets, leurs espoirs, le tout sur des images et des histoires d'une beauté qui m'a coupé le souffle. La façon de filmer et de narrer cette histoires, ou plutôt ces histoires, et d'une grande originalité et ç'a m'a totalement captivé. J'avais peur de me lasser, mais ce ne fut pas le cas. Les personnages sont vrais, et de pouvoir les suivre à travers leurs pensées les plus profondes les rend bien plus réels encore. Gros plus pour les guests comme Patti Smith que j'adore. 

C'était donc mon dernier article où je vous présente mes films visionnés durant cette année ! Ce fut une belle année malgré les derniers mois, mais tout ça, j'en dirai plus sur le bilan final que je prépare.

Eléonore
Share:

samedi 28 octobre 2017

La fureur d'être

 

    Voilà des mois que je veux vous présenter ce livre, le temps est venu d'enfin le faire ! Je l'avais commencé début d'année, et après de longs moins sans lecture, je l'ai finalement repris cet été. Je l'ai dévoré en quelques nuits tant il m'a happé dans son monde, dans son ambiance, dans son histoire. Voici donc mon article sur Just Kids de Patti Smith.

     Le livre se place dans les années 1960 et 1970, à New York principalement, et retrace l'histoire de Patti Smith et Robert Mapplethorpe, deux gamins qui n'ont rien que des rêves, des ambitions, du talent et de l'espoir. Si j'ose dire, c'est le cliché même des artistes maudits, de ceux qui n'ont rien, qui ne sont rien, qui doivent se construire et se frayer une place dans un monde qui ne veut pas forcément d'eux. C'est aussi le cliché des artistes des années 60 et 70, dans une ambiance rock'n'roll avec ses vices, comme l'alcool, la drogue, la pauvreté extrême, la maladie. Pour la plus grande partie du livre, c'est la misère de l'artiste qui est dessiné. Celui qu enchaîne les petits boulots merdiques pour survivre, qui saute des repas par manque d'argent, qui a du mal à vivre de son art, qui perd même des fois espoir dans son art. Patti Smith nous entraîne dans ce qu'elle a vécu, elle ne cache par les côtés sombres, elle ne cache pas sa peur, sa tristesse, son désespoir. 

    Mais il n'y a pas que du mauvais dans cette vie. D'abord, il y a Robert. Son allié, son amant, son meilleur ami, son amour, sa moitié dans ce monde. C'est une relation à la fois fusionnelle et dysfonctionnelle qui est peinte. Leur amour est fort, si fort, qu'il en devient compliqué à gérer par moment. Les envies de réussite qui s'en mêlent, les autres amours aussi. Smith a écrit ce livre pour Robert. Elle lui a fait la promesse de raconter leur histoire un jour, et ce fut comme faite dans ce roman autobiographique, bien que sûrement romancé et exagéré à des moments. Raconter des années d'amour et de vie, avec des détails, des souvenirs, c'est pas forcément facile, mais l'auteure a réussi à le faire avec une facilité déconcertante.


   Ce livre a fait bien plus que me plaire, il m'a fait réfléchir et surtout, il m'a inspiré. Difficile de ne pas être inspirée en le lisant, quand on a le portrait de deux artistes qui tiennent tellement à leur art, qui y croient avec une puissance si vive, qui ont fait des sacrifices pour devenir ce qu'ils sont devenus. C'est un livre qui nous plonge dans l'ambiance des années 60 et 70, avec ce qu'il y avait de mauvais comme ce qu'il y avait de bon. C'est un livre qui nous dit que la vie ne sera pas facile, surtout si on choisit l'art, mais qui jamais ne nous fera baisser les bras si on le veut vraiment. C'est un live qui m'a donné envie de croire en moi, et d'avoir moi aussi, cette fureur de créer, d'imaginer, d'écrire, cette fureur d'être quelqu'un que je veux être. Pour tout ça, j'en remercie cette artiste incroyable qu'est Patti Smith.

Eléonore
Share:

dimanche 17 septembre 2017

Pourquoi je suis devenue végétarienne ?


      En décembre dernier, j'ai pris la décision de devenir végétarienne. Je voulais en premier lieu partager le bilan de ma première année, mais j'ai pensé qu'ils serait peut-être plus logique de faire un article des raisons qui ont fait que j'ai décidé d'aller vers le végétarisme. Cet article a pour unique but de parler de mon expérience personnelle, de confronter les habitudes que j'ai pu avoir à celles vers lesquelles j'ai voulu me diriger, ainsi que de mes sentiments et ressentis personnels. 

     Je tiens premièrement à définir le régime végétarien, qui est donc le fait de ne plus manger de viande, de poisson, de fruit de mer, ... et qui n'inclut pas ce qui est produit par les animaux comme le lait, les œufs, et j'en passe. Je tiens à le rappeler car j'ai dû expliquer plus d'une fois la différence à des personnes qui s’obstinaient à dire qu'être végétarien c'était aussi de ne plus manger ce qui est produit par les animaux ou qu'un végétarien mangeait encore du poisson ou des crustacés. Je ne suis en aucun cas une experte du végétarisme, du végétalisme, ou des nuances qu'il peut y avoir mais c'est depuis un an maintenant des sujets qui m'intéressent, et que j'étudie véritablement, essayant d'en comprendre les nuances et les idées. C'est un sujet qui m'interpelle, et j'essaie de ce fait de pousser cette curiosité, de regarder des vidéos, de lire des articles, pour vraiment comprendre les choses, les impacts, les chiffres, les conditions. 

     C'est donc après pas mal de documentation, et aidée par des témoignages de personnes végétariennes ou véganes, que j'ai finalement sauté le pas. J'ai donc arrêté, du jour au lendemain, de manger tout animal. L'idée première était de faire une transition doucement, de m'autoriser quelques écarts, mais une fois commencée, il m'était en fait impossible de faire un pas en arrière. A quoi bon ? J'avais eu un premier déclic, et il n'y avait pas de raison de "craquer" maintenant que la prise de conscience était en route. Je tiens aussi à préciser qu'avant, j'étais véritablement une grande fan de viande, j'en avais quasiment à chaque repas, c'était sans doute les plats mijotés que j'adorais, et les fruits de mer étaient sans nul doute ce que je préférais manger. J'ai surtout vu et lu beaucoup de témoignages de personnes qui n'aimaient pas la viande de base, et pour qui c'était presque logique de se tourner vers le végétarisme. C'était frustrant de voir des témoignages comme ça, plutôt que des personnes qui aimaient vraiment la viande avant de basculer vers le végétarisme, parce que j'avais du coup l'impression que la transition serait compliquée voire impossible.

     Pourquoi j'ai donc décidé de devenir végétarienne si j'aimais la viande ? Tout simplement pour les animaux, et pour l'environnement. Grande amoureuse des animaux, après toutes ces lectures et visionnages, j'avais de plus en plus de mal à trouver ça crédible. Dire que j'aime les animaux, et les manger pour autant ? J'ai trouvé ça vraiment contradictoire, et même égoïste, d'avoir de l'amour et de l'affection pour des chats, des chiens, et pas pour des cochons ou des vaches. Pourquoi ressentir de la compassion pour tel animal, et laisser tel autre animal être élevé simplement pour mon plaisir personnel ? C'est une phrase entendue dans une vidéo qui a fait un déclic, et qui disait "est-ce que les cinq minutes de plaisir que j'ai en mangeant mon steak, valent la vie malheureuse, misérable et inhumaine qu'a vécu cet animal ?". A ce moment-là, ça a fait tilt. J'ai eu ce moment de lucidité où je comprenais que le steak dans mon assiette, c'était un animal, que le saucisson à l'apéro, c'était un animal. C'est bête à dire, mais on est tellement habitué à manger tout ça, qu'on ne fait presque plus le rapprochement entre le bout de viande qu'on mange, et l'animal qui était derrière. C'est à moment que je suis devenue végétarienne, du jour au lendemain, et que depuis presque un an je n'ai plus mangé de viande, de poisson ou de fruits de mer, tout simplement parce que j'ai compris ce qu'il en était derrière et que je ne veux plus faire partie des personnes qui ferment les yeux.  A savoir aussi que l'industrie qui tourne autour de la viande a des causes environnementales catastrophiques, autant pour les écosystèmes, les océans, qu'au niveau de la pollution. Dès lors qu'on commence à s'intéresser au sujet, on comprend que le régime omnivore ne fait de bien à personne.

   J'avais peur au début, de ne pas pouvoir m'habituer, de ne pas réussir, d'avoir l'envie et les attentions mais que la tentation du plaisir soit plus forte. Ce n'est pas le cas. Si parfois j'ai de envies, je sais pertinemment que ça ne sera plus jamais comme avant, et que le plaisir ne sera plus là. Je ne m'étant pas plus sur les conséquences, mon ressenti d'aujourd'hui, ou sur le véganisme, car j'en parlerai dans mon article bilan. Celui-ci ne servait qu'à décrire un peu mon parcours, mes habitudes d'avant, ce qui m'a poussé et aidé à franchir le pas. Pas adepte du changement, préférant plutôt ma bonne vieille routine, c'est un changement que je suis heureuse et fière d'avoir fait.

Eléonore
Share:

jeudi 7 septembre 2017

Challenge Séries 2017 : second bilan

    



    Août touche déjà à sa fin, ce qui est synonyme de bilan de mon challenge séries, comme chaque année. C'est donc le second bilan, puis-ce que je n'en fait pas tous les mois. Je vous invite à lire cet article pour retrouver le premier bilan. Sur les douze séries de mon challenge de base (plus deux séries ajoutées en cours de route) il n'y a que deux séries que je n'ai pas encore entamé, ce qui est plutôt positif. Pour les autre séries, soit je suis à jour, soit il me reste une saison à voir, mon avancée étant de 64%. J'espère véritablement réussir le challenge cette année !

You Me Her → J'en avais rapidement parlé lors du dernier article, car c'est une des séries que j'ai ajouté. Elle a pour base un couple polygame et polyromantique, on suit donc un couple de trois personnes, qui vont devoir premièrement comprendre leur sentiment, et ensuite essayer de vivre de cette façon peu traditionnelle. Deux saisons de dix épisodes, courts qui plus est, j'ai vu cette série rapidement parce qu'on se laisse vite happer dans ce trio spécial, touchant et drôle. Des personnages attachants qu'on aime suivre et comprendre, des situations originales, des questionnements intéressants, c'est un petit coup de coeur pour moi que je recommande.

Les Revenants → Série française que j'avais commencé il y a longtemps, il me restait la seconde saison à voir. Comme le titre peut l'indiquer, la série a pour base le retour de personnes supposées morte d'accident ou de meurtre, de façon non naturelle en tout cas. Ces personnes vont devoir comprendre ce nouveau monde dans lequel elles vivent, retrouver des proches qui avaient fait leur deuil, savoir si elles ont encore leur place ici bas. J'avais adoré la première saison à l'époque, et je dois dire que la seconde m'a moins emballée. On ne sait pas trop dans quelle direction elle va, on retrouve des personnages pas forcément attachants, des intrigues un peu longues et sans véritable fin ou explication. Bien contente de l'avoir finie pour pouvoir l'archiver, mais avec un peu de regret sur cette dernière saison tout de même.

Janet King → Série policière et judiciaire australienne. C'est pas mon genre de série de base, parce que je m'en lasse vite, mais j'avoue que c'est le fait que ce soit australien qui m'a donné envie de la voir. On suivra tout au long de la première saison une seule affaire, un peu à la True Detective, ce qui fera que c'est par moment assez long. L'équipe n'est pas forcément très attachante non plus, à part quelques rares personnages qui sortent du lot. Le personnage de Janet a beaucoup de force et de charisme et fait sans nul doute beaucoup pour la série. Il y a eu des rebondissements lors de la saison, mais je dois avouer ne pas me souvenir de grand chose. Je n'ai pas encore vu la seconde saison, mais cette première me déçoit un peu et me laisse avec une envie de plus. A voir avec la seconde saison et la troisième (qui est encore en cours de diffusion il me semble).

Bojack Horseman → Coup de coeur complet. Série animée qui a fait le buzz il y a peut-être deux ans, à sa sortie du coup, et qui m'intriguait beaucoup. On suit une ancienne star de télévision qui atteint un âge où on se pose beaucoup de questions, où les regrets commencent à naître. Bojack est sans aucun doute en pleine dépression, il est paumé, ne sait pas où sa vie mène, ne sait pas comment s'entourer correctement ou comment s'occuper de lui. Il a plusieurs facettes, premièrement le côté froid, indépendant, autodestructeur, dragueur et cynique, et de l'autre côté on va apprendre à connaître un Bojack sensible, doux, rêveur, qui ne demande au final que d'être aimé par les bonnes personnes. Les personnages qui l'entourent sont tout aussi forts et importants, et de ça va naître des situations à la fois délirantes, touchantes, et aussi très importantes au niveau des sujets abordés. Cette série a tout pour elle, et c'est un véritable plaisir de l'avoir découverte cette année. 

The Office → La plus grosse série de mon challenge, et aussi la plus culte. La première saison m'a ennuyée, les suivantes se sont enchaînées. Enorme coup de coeur. C'est une série au fond très simple, qui se concentre véritable sur l'attachement aux personnages, tous plus géniaux les uns que les autres. Difficile au premier abord de rentrer dedans, et maintenant j'ai du mal à me dire que j'ai bientôt fini la série. Il me reste trois saisons, et si au départ j'avais prévu de la terminer avant fin août, je n'ai pas pu me résoudre à déjà lui dire mes adieux. C'est une série drôle, complètement décalée, avec tout de même des évolutions et de petits rebondissements. C'est une série feel good culte que je conseille à chacun.

Black Sails →  J'avais la moitié de la seconde saison et la troisième à rattraper, puis la quatrième à voir une fois celle-ci sortie. C'est avec émotion que j'ai dit au revoir à une série que j'ai toujours beaucoup aimé. Des visuels à couper le souffle, un décor qui fait rêver, des personnages qu'on aime aimer et souvent qu'on aime détester. Des intrigues qui montent toujours en splendeur, des dialogues qui les façonnent et des scènes d'action qu'on attend avec impatience. J'ai peut-être moins accroché à cette dernière saison qu'aux précédentes, les deux premières restant mes favorites. Si vous êtes attiré par l'univers de la piraterie c'est sans nul doute une série qui vous plaira. Elle a quelques longueurs, mais elle sait mettre en avant ses qualités aussi.


   Outre ces séries, j'ai aussi un peu avancé dans celles que j'avais déjà présenté, étant à jour dans Brooklyn Nine-Nine, Fresh Off The Boat et Supergirl par exemple. Il me reste un peu plus de 140 épisodes à voir afin de réussir le challenge, ce qui est tout à fait raisonnable. Seule ombre au tableau : mes soucis de connexion qui me font perdre énormément de temps, mais que je ne peux pas arranger par magie, à voir donc. C'est tout de même une belle avancée pour le moment, et je croise les doigts pour avoir mon premier challenge réussi ! 

Eléonore
Share: